Campagne 1999-2000

, par   Cagna Jean-Luc , popularité : 11%

La 35ème édition est la campagne du millénaire.

Sauvé du désarmement, la frégate anti-sous-marine Georges Leygues entame le plus long bail d’une conserve de la Jeanne : 10 ans !

24 novembre 1999, appareillage du groupe école accompagné par le sous-marin nucléaire d’attaque Casabianca, fait route vers New-York.

24 décembre, les bâtiments mouillent aux Saintes pour la journée avant de passer le réveillon de Noël à Fort de France.

Le réveillon du nouvel an 2000, se passe au mouillage devant les Iles du Salut, en Guyane.

Deux jours plus tard, c’est le traditionnel passage de la ligne.

Entre les escales de Buenos Aires et Montevideo, un long détour permet de naviguer dans les chenaux de Patagonie et de franchir le Cap Horn.
La Jeanne d’Arc est le premier bâtiment de la Marine Nationale a faire escale à Ushuaïa.

Traversée de l’Atlantique sud pour rejoindre la ville du Cap en passant par Tristan da Cunha et franchir le Cap de Bonne Espérance.

En océan indien, le groupe va une fois de plus être confronté à des catastrophes humanitaires au Mozambique et à Madagascar. Puis le périple reprend son cours normal.

Escale traditionnelle à Djibouti avant le franchissement du canal de Suez.

Pendant que le porte-hélicoptères est à Beyrouth (Liban), la frégate est à Lattaquié (Syrie).

En Méditerranée, c’est les retrouvailles avec l’escadre au large de Toulon. La Jeanne d’Arc croise pour la dernière fois le porte-avions Foch et son escorte.

Retour à Brest le 2 mai 2000.

[L’album appartient à l’association]