Croiseur cuirassé JEANNE D’ARC

Le croiseur cuirassé Jeanne d’Arc fut à son époque, le plus grand et plus puissant de la marine française. Il fut lancé en 1902 du Chantier du Mourillon à Toulon. Son blindage de ceinture, de passerelles et tourelles était de 150 mm.

HISTOIRE :

En 1903, la Jeanne d’Arc a transporté le Président de la République française Émile Loubet en Algérie.

En 1912, elle a remplacé le croiseur Duguay-Trouin comme navire-école d’application de l’École navale, s’écartant de la tradition de l’utilisation d’un navire de ligne pour cette affectation.

Pendant la Première Guerre mondiale, elle a été mobilisée dans la 2°escadre légère d’Atlantique dès 1914. En 1915 elle a rejoint la 3° escadre de croiseurs de Méditerranée à Port Saïd, pour effectuer les patrouilles du Détroit des Dardanelles, la défense du canal de Suez.

Elle a participé avec le Jauréguiberry à l’occupation de la Syrie et d’Anatolie. En 1918, elle sert d’escorte aux troupes américaines venant en France.

En 1919, elle a réintégrée sa fonction de navire-école, en étant mis en réserve à Brest. Elle est désarmée en 1928, après 9 campagnes et prend le nom de Jeanne d’Arc II.

En 1933, elle est rayée du service et vendue au chantier du Bon Sacré de La Seyne-sur-Mer. En 1934, elle est remorquée de Brest à Toulon par le remorqueur Abeille 22 et démantelée.

- Quille posée le 24 octobre 1896
- Lancement le 8 septembre 1899
- Bâtiment armé le 10 décembre 1902
- Retiré du service actif le 15 février 1933

Caractéristiques techniques :

Type croiseur cuirassé Longueur 145 mètres Maître-bau 19.4 mètres Tirant d’eau 8.1 mètres Déplacement 11.270 tonnes Propulsion 3 machines (36 chaudières) Puissance 28.500 cv Vitesse 23 nœuds

Caractéristiques militaires :

Armement :
- 2 x 194 mm (canon 40 - mod. 1893)
- 14 x 138 mm (canon 45 - mod. 1893)
- 16 x 47 mm 6 x 37 mm 2 tubes lance-torpilles (450 mm)

Autres caractéristiques :

- Équipage 651 (officiers, officiers mariniers, quartiers maîtres et matelots)
- Chantier naval Chantier du Mourillon
- Port d’attache Arsenal de Toulon France

Seize bâtiments ont déjà porté le nom de Jeanne d’Arc :

- Jeanne d’Arc, frégate de 52 canons (1821-1833),
- Jeanne d’Arc, frégate de 42 canons (1852-1898),
- Jeanne d’Arc, yacht à vapeur (1862- ?),
- Jeanne d’Arc, corvette cuirassée (1867-1885), type Alma,
- Jeanne d’Arc, croiseur-cuirassé (1903-1933),
- Jeanne d’Arc II, patrouilleur auxiliaire (1915-1919),
- Jeanne d’Arc III, arraisonneur (1914-1919),
- Jeanne d’Arc IV, remorqueur (1916-1920),
- Jeanne d’Arc V, dragueur auxiliaire (1916-1919),
- Jeanne d’Arc VI, patrouilleur auxiliaire (1917-1919),
- Jeanne d’Arc VII, bateau piège (1917),
- Jeanne d’Arc, navire auxiliaire (1917-1919),
- Jeanne d’Arc, péniche canonnière de l’armée de Terre(1917),
- Jeanne d’Arc, croiseur-école(1931-1964),
- Jeanne d’Arc, arraisonneur-dragueur (1939),
- Jeanne d’Arc (R97) (1964-2011), porte-hélicoptères,

Source WIKIPEDIA